Saisine de la CADA : à Vitry, la démocratie est aussi participative que le budget

Le 7 mars dernier, je demandais par lettre ouverte à Monsieur le Maire l’accès à la version papier de la pétition « Rendez-nous nos 24 millions ». Ce document a été vu par plus de 700 Vitriots distincts, sur Internet.

En dépit de d’une relance par email auprès du cabinet du maire le 22 mars dernier, la mairie de Vitry-sur-Seine fait la sourde oreille. Ces signatures ne seraient-elles pas aussi uniques ou authentiques qu’elles devraient l’être ? Ce silence de la municipalité pose question.

C’est pourquoi je viens de solliciter l’avis de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA). Dans le cas où la mairie persisterait dans ce refus de la communication de la version papier de cette pétition, je me verrai contraint de contester cette décision devant le juge administratif.

On peut toutefois s’étonner de la divergence remarquable entre le discours de Monsieur le Maire et la manière dont il conduit notre commune, notamment en matière de démocratie locale : le mois dernier, lors du simulacre de concertation avec les habitants pendant les conseils de quartier, concernant le budget, et à présent concernant cette demande d’accès à la pétition.

Monsieur le Maire indiquait en effet, lors de la première réunion dédiée au budget 2016, ce lundi 4 avril :

« Il faut répondre à toutes les questions : parfois c’est facile et immédiat, parfois il faut une étude. C’est le premier devoir de la municipalité, que les demandes soient orales ou écrites. » tweet

Un devoir dont l’exercice reste encore perfectible…

Attribution des images: Christophe Jaubert / CC-Zero.

Print Friendly, PDF & Email

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.