Nouvelles hausses d’impôts à Vitry-sur-Seine

« Dans un climat d’incertitude politique et institutionnelle, alors que l’État n’a toujours pas communiqué des informations importantes, les élus ont décidé une hausse modérée à deux points des taux de la fiscalité locale. »
(Source : Conseil municipal : une hausse contenue de la fiscalité locale) tweet

Chers Vitriots,

Souvenez-vous de ce qu’indiquait le programme démagogique du groupe d’union Vitry Ensemble (PCF, Front de Gauche, PS, PRG, MRC), lors des précédentes municipales en 2014.

L’un des nombreux engagements (non tenus) était, en page 9 :
« Maintenir l’ensemble des services publics municipaux et leur qualité, accessibles à tous et sans augmenter le niveau d’impôts locaux pour les ménages »

"Nous proposons d'agir ensemble pour : maintenir l'ensemble des services publics municipaux et leur qualité, accessibles à tous et sans augmenter le niveau d'impôts locaux pour des ménages."

Extrait du programme de la campagne municipale « Vitry Ensemble » 2014

Pourtant, depuis 2014, ces élus n’ont pas souhaité compenser la réévaluation annuelle de la Valeur Locative Cadastrale, fixée par l’État et qui sert de base au calcul des impôts locaux.

Pire : ces mêmes élus ont voté un budget l’an dernier qui prévoyait une surtaxe de nos impôts locaux de 1% et, cette année, sont en passe de voter une surtaxe de 2%.

Comme si cela ne suffisait pas, notez que votre Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM), prélevée avec l’avis de Taxe Foncière, augmente et augmentera de 5% chaque année. Ne pensez pas que payer cet impôt est un privilège est réservé aux propriétaires, car la TEOM est répercutable sur le dos des locataires, et vient amputer la régularisation des charges locatives.

Si encore la ville était parfaitement gérée, ces augmentations pourraient (peut-être) se voir justifiées. Mais jugez donc par vous-mêmes : https://c-j.fr/desordres-vitry94

Merci donc à tous ces élus municipaux de gauche (PCF, Front de Gauche, PS, PRG et MRC) qui, en dépit de leurs beaux discours humanistes, compensent leur mauvaise gestion de la ville sur le dos des Vitriots pauvres et des classes moyennes.

Cerise sur le gâteau : il vous fera sûrement plaisir d’apprendre que, jusqu’au 1er janvier 2018, les élus ne paieront pas leurs impôts comme vous et moi. Ils bénéficient en effet d’un système très avantageux, avec un abattement fiscal sur leurs indemnités ainsi qu’un barème d’imposition plus favorable que le commun des contribuables.

Attribution des images: Richard Villalon / Adobe Stock.

Print Friendly, PDF & Email